Le village d’Endé est situé au pays Dogon dans la commune rurale de Kani-Bonzon, à 30 km de Bandiagara et 110 km de Mopti. Il est composé de quatre quartiers avec une population d’environ 3700 habitants majoritairement jeunes. Le village  est à vocation agro-pastorale.

Le tourisme et l’artisanat étaient les principales activités économiques du village jusqu’à fin 2011. Depuis les habitants se sont orientés vers le maraîchage mais le manque d’eau engendre de grandes difficultés.

La faible pluviométrie des 3 dernières années a entraîné un déficit alimentaire avec à la clef une menace de famine pour 2014.

Le maire de la commune face à la gravité de la situation a jugé bon de monter un projet de construction de puits afin d’accroître les possibilités de maraichage pour la population de son village.

La population de Ende participera à la réalisation de cet ouvrage en fournissant la main d’œuvre pour les travaux de creusement des puits, le transport des matériaux et la préparation des repas des deux maçons. Son implication est un atout majeur.

Ce projet consiste en la construction de six puits maraîchers de diamètre moyen d’une profondeur de 20 mètres environ avec canalisations le long de la falaise dans 2 quartiers différents du village. La nappe d’eau phréatique est à moins de 20 mètres de profondeur.

Objectifs de la réalisation des puits maraîchers :

  • Soutenir les populations pour cultiver des légumes toute l’année
  • Faciliter l’accès à l’eau aux maraîchers en quantité suffisante
  • Augmenter le rendement agricole
  • Générer des revenus
  • Améliorer les conditions de vie et le régime alimentaire
  • Créer des emplois et freiner l’exode des jeunes
  • Réduire l’intensité du travail physique d’arrosage
  • Freiner la désertification

Chronogramme des activités        Période
Recherche de financement           2014 / 2015
Exécution (25 jours par puits)       Mai, Juin 2015

La construction du puits à grand diamètre a été réalisée grâce à vos dons. C'est maintenant le meilleur puits du village de Ende Toro. Les femmes et hommes du village cultivent autour du puits. 

Deux autres puits ont été construits à ENDE WO en 2016 et BAGOROU en 2018.

 

Objectifs de la formation :

  • Optimiser le maraîchage
  • Apprendre à ne plus utiliser d'engrais
  • Faire du compost localement
  • Acquérir les connaissances de rotation des cultures
  • Gérer l'arrosage et l'eau

Chronogramme des activités     Période
Recherche de financement        2015
Formation                                   Octobre 2015

Cette formation a pu être réalisée grâce à un financement de Swiss Contact à Sévaré au Mali.